fbpx

DEMAIN, IL SERA TROP TARD…

On le dit souvent mais je ne sais pas si tu en as réellement conscience ? Il m’a fallu beaucoup de temps et de difficultés pour réaliser que j’avais une bonne partie de ma vie entre mes mains et que les choses se définissaient dans le présent.

Le passé n’est plus.

Nous sommes la somme de nos expériences et notre maturité se justifie souvent par les épreuves que nous avons surmontées mais aussi par la manière dont nous avons réussi à les surmonter. Pourtant, combien sommes-nous à vivre dans les regrets de ne pas avoir pu faire mieux ou dans l’amertume face aux conséquences de certaines de nos décisions. J’ai une nouvelle importante à t’annoncer : ton passé peut rester derrière toi, il peut cesser de te hanter si tu le décides. Regarde aujourd’hui comme un champ rempli d’opportunités, tu as juste à décider comment avancer.
Oui, mais comment on fait lorsqu’on porte des bagages particulièrement lourds et que dans notre passé nous avons vécu des choses atroces (abus, viols, abandon, trahisons, etc.) ? Là encore, c’est aujourd’hui, maintenant que l’on prend la décision de s’en détacher. Comment ? En décidant de se faire aider par des soignants, des conseillers ou toute personne habileté à le faire. Oui, je vous parle bien de thérapie ! Ce n’est pas de votre faute si vous avez vécu des choses monstrueuses dans le passé mais sachez qu’aujourd’hui, vous pouvez décider d’être maître de votre vie. Evidemment, je ne vous dis pas que ce sera facile, je vous dis juste que c’est possible.

Planifions les imprévus de demain.

Beaucoup font des plans pour demain et cela fait d’ailleurs partie de mon travail puisque je fais des plans marketing régulièrement pour mes clients. Cependant, les plans, qu’il s’agisse du travail comme de la vie ne sont pas fiables à 100%. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’en marketing comme en communication, on planifie de faire des ajustements. En gros, on prépare un plan pour 12 mois, 24 mois voire plus mais nous savons pertinemment qu’il y aura des ajustements, des petites modifications à effectuer. On fait des plans pour notre vie mais les choses se passent rarement comme prévu. Je pensais qu’à 30 ans, je serai mariée, installée à l’étranger, 3 enfants et des entreprises florissantes. J’ai 31 ans, je suis divorcée, je suis revenue à Paris après environ 2 ans à Londres et j’ai dû tout recommencer en France ! Ah ah. Blague à part, je n’ai jamais rencontré une personne qui m’a assuré que sa vie s’est passé exactement comme elle l’avait planifié. C’est peut être une manière pour l’Univers de nous garder humble…Nous rappeler que nous ne sommes que des Hommes, même si nous avons un grand pouvoir : celui de pouvoir décider dans l’instant présent.

Dois-je vivre sans penser au lendemain ?

Aussi étrange que cela puisse paraître ce n’est pas ce que je suis en train de dire…le lendemain ne nous appartient pas. Hier, nous avons été nombreux à avoir été touché en apprenant le décès de Kobe Bryant accompagné de sa fille de treize ans, d’une amie de cette dernière et de son parent. Mais il est possible que récemment, vous ayez également eu vent de décès autour de vous ? La mort prévient rarement de son passage. Elle surprend souvent les proches et peut nous laisser avec un sentiment d’indignation et d’amertume. Pourtant, nous savons que nous y ferons face, nous savons qu’un jour, il nous faudra aussi quitter cette terre des vivants. La mort nous rappelle que nous sommes vivants.

Dans mon pays d’origine, le Congo, lorsqu’une personne meurt, il y a un espèce de rituel que nous faisons. Du jour de l’annonce du décès jusqu’au jour de l’enterrement, la famille du défunt est accompagné dans son deuil par des proches et des amis du défunt. Pendant une semaine voire plus, des personnes viennent chez vous pour que vous ne soyez pas seul. Ils font à manger, parlent avec vous, pleurent avec vous, etc. C’est une manière d’aider les proches du défunt à traverser le deuil. Le jour de l’enterrement, il y a une espèce de célébration de la vie. Lorsque j’étais petite, j’étais un peu choquée car certains louaient même une salle et faisaient une espèce de fête. Lorsque je demandais les raisons de cette célébration, un ancien m’avait expliqué que c’était une manière pour les vivants de se rappeler que la vie devait poursuivre son cours. Pendant une semaine, nous avions pleuré avec la famille du défunt et ses proches, maintenant nous gardons les bons souvenirs du défunt et nous célébrons à nouveau la vie.

Célébrer la vie c’est faire preuve de gratitude

Je suis persuadée que ni vous ni moi ne sommes sur cette terre à vivre cette expérience sans raison. C’est important de célébrer la vie, de prendre le temps d’apprécier ce que nous sommes et ce que nous avons. J’insiste sur le « ce que nous sommes » car tout le reste découle de l’être. D’ailleurs vous êtes-vous déjà demandé quel genre de personne vous souhaitez être ? C’est une question fondamentale et j’en parlerais peut être dans un autre article. En attendant, j’aimerais vous inviter à développer le sentiment de gratitude mais aussi à honorer la vie.

Demain, il sera trop tard…

Comme je le dis très souvent à ma communauté et aux entrepreneurs ou professionnels que j’accompagne, demain il sera trop tard pour faire ce que tu souhaites faire aujourd’hui. On trouve toujours des excuses pour reporter à plus tard ce que l’on pourrait faire présentement. « Demain, je me mettrais au sport », « demain, je commençais à travailler sur mon développement personnel », « demain, je ferais des recherches pour un nouveau job… », etc. Mais à force de reporter, on perd le courage de passer à l’action. Passez à l’action ce n’est pas être radicale, c’est d’abord prendre une décision et s’y tenir, quitte à faire des petits pas pour arriver à son but. Arrêtez de chercher des excuses et trouvez un moyen car demain, il sera trop tard…

2 Comments
  • moreno
    Posted at 09:55h, 03 février Répondre

    c’est juste criant de vérité. cela me laisse sans mots. étant moi aussi en deuil vous avez touché juste. Vos traditions je les partage. bravo.

    • Jennifer Nzola
      Posted at 15:22h, 03 février Répondre

      Bonjour,
      Je suis vraiment navrée pour votre deuil, je vous souhaite beaucoup de courage. Merci beaucoup pour votre retour et belle continuation à vous.
      Au plaisir 😉
      JN

Post A Comment